Lecture du moment : La danse des grand-mères

002

On m’avait parlé des livres de Clarissa Pinkola Estés et sur le moment je m’étais dit bof.

Puis un jour, j’y ai repensé et le lendemain je suis tombée dessus, en choisissant mes lectures de vacances.

C’est un très beau livre, facile à lire, pour les femmes, vieilles ou jeunes. Un livre pour toutes celles qui sont désireuses de laisser une place + grande à leur féminité sacrée.

Publicités

Choisir de créer son bonheur

Le sage ne prétend pas contrôler ce qui se passe autour de lui,

il décide plutôt d’agir sur ce qui se passe en lui en choisissant ses états intimes.

Cette décision est accessible à tous.

Comme le peintre choisit les couleurs qui vont orner son tableau

pour créer harmonie et beauté,

de la même façon nous pouvons choisir les couleurs et les teintes

qui vont colorer notre existence.

C’est ainsi que l’on devient l’artiste de son bonheur.

Extrait du grand livre du bonheur

aout 2009 031

Image

Sortir de sa zone de confort

Sortir de sa zone de confort et aller à la rencontre de soi.

Sortir de sa zone de confort, lâcher un job bien payé, une place bien au chaud, pour se sentir à sa vraie place.

Sortir de sa zone de confort, prendre des risques, pour ne pas risquer de passer à côté de sa vie.

Sortir de sa zone de confort, perdre un peu liberté, gagner en responsabilités, en estime de soi.

Sortir de sa zone de confort, être en apnée, avoir peur du saut, oser, et respirer le bonheur à plein nez.

Sortir de sa zone de confort, élargir ses rêves, voir un peu + grand, parce que c’est en rêvant que les objectifs prennent forme.

Sortir de sa zone de confort, écouter son intuition, suivre la voie du cœur tout de suite, parce finalement qu’est qu’on a à part maintenant?

566

L’herbe n’est pas plus verte ailleurs

Arrêter de croire que les autres ont + de chance.

Arrêter de croire que tout est + facile pour autrui.

Arrêter de se trouver des excuses. De se justifier.

Arrêter de croire que l’herbe est + verte ailleurs.

Décider de ne plus jouer, une bonne fois pour toute, le rôle de victime.

Se concentrer sur ce qui est beau, intéressant, épanouissant dans sa propre vie.

S’inspirer des autres, de ce qui nous plaît et faire le choix d’inclure aussi, ceci ou cela, dans notre vie.

S’inspirer plutôt que jalouser. Piocher les idées ici et là, puisque on est dans l’ère de l’illimité!

Se reconnecter à La guidance émotionnelle, cet excellent GPS intérieur, pour savoir si oui ou non on est sur la bonne voie, celle de la création de ce que l’on désire, ce que l’on souhaite amplifier dans sa vie.

Et par la même occasion, se connecter à l’abondance, car le bien être, la joie, le bonheur, ne sont pas des privilèges, ils sont accessibles à tous et à toutes, puisque c’est cela notre vraie nature.

012

 

En juin

En juin, l’article le plus consulté sur le blog est celui de la tarte aux fraises et aussi la salade de poulpe que j’adore.

En juin, j’expérimente le challenge de la communication positive et non-violente, avec les hommes de la maison. Affaire à suivre.

En juin, je poursuis ma 3e saison du défi des 100 jours.

En juin, je mets du soleil  et de jolies couleurs vives dans ma vie, même s’il pleut.

En juin, je me fais plaisir, à moi.

En juin, je me remets à l’EFT.

En juin, je chine et fais de belles trouvailles pour trois fois rien, sur les brocantes.

En juin, j’accomplis tout un tas de petites choses laissées en suspens ces derniers mois.

En juin, j’ai des envies de campagne et d’évasion

En juin, je pense souvent aux vacances…

2013-06-05 16.13.19

L’alimentation aussi évolue

Faire d’autres choix.

Commencer par ne pas remplacer le micro-ondes.

Intégrer du bio, un peu. Puis beaucoup.

Consommer de moins  en moins de produits industriels.

Moins de viande.

Plus de fruits.

 Manger des légumes crus plus souvent.

Ajouter des graines aux salades et des graines germées.

Choisir les céréales semi-complètes.

Consommer moins de sucre raffiné.

Limiter les produits laitiers, à base de lait de vache, dans un premier temps.

Privilégier les productions issues de l’agriculture locale et raisonnée.

Changer les modes de cuissons et la façon de cuisiner, de consommer.

Evoluer, doucement mais surement, sans brusquer.

Juste s’écouter.