Humeurs du moment

En vrac et pas dans l’ordre:

+ Connexion à l’énergie de l’enfance: la joie, le mouvement, le changement, l’émerveillement, la découverte, la liberté d’expression des émotions et l’authenticité.

Merci mon bébé adoré de me ramener encore et encore dans l’instant présent.

+ Quelques lectures (rencontres avec les êtres de la nature d’Anne Givaudan entres autres) et d’autres ajoutées sur ma liste, dans mon carnet fétiche,

+ Des milliers de synchronicités,

+ Des moments en famille, avec les amis. L’essentiel, le partage, la vraie vie quoi

+ Des balades, la nature, les oiseaux qui chantent :)

+ La découverte d’un site d’astro bien sympa et une analyse (sur les vies passées) d’une subtile justesse

+ Presque la moitié de ma deuxième session du défi des 100 jours. Mon objectif pour cette session : être en harmonie avec mon corps.

Au programme donc, du sport (un peu), une alimentation choisie (beaucoup), des moments privilégiés pour me chouchouter (passionément).

+ Libre cours à la créativité: peinture, collage et cuisine (rien de tel pour relier la spiritualité à la matière).

+ Quelques idées glanées pour la chambre de mon baby boy à décorer (inspirée par les dragons, merlin & co).

+ Du ménage de printemps

+ Des envies pour l’été: l’Irlande (le rêve de mon homme), l’Italie again and again, la France (encore beaucoup à découvrir)…

Publicités

Se connecter à son enfant intérieur

Notre enfant intérieur est la part créative, spontanée, authentique de nous-même.

Pistes pour se connecter à son enfant intérieur:

+ Prendre du temps pour exprimer sa créativité et tenter de nouvelles expériences

+ Marcher pour marcher et découvrir le monde d’un oeil neuf

+ Jouer, danser, chanter, se déguiser… bref célébrer la vie,

+ Peindre ou dessiner de la main non dominante : gauche pour les droitiers, droite pour les gauchers. Le résultat ne sera pas peut être pas précis, impeccable, mais sera parfait comme ça.

+ S’émerveiller. Notre enfant intérieur, avant d’être blessé n’est que joie, émerveillement et innocence. La beauté nourrit l’âme et le coeur d’enfant .

+ Exprimer librement ses émotions: joie, mais aussi colère, tristesse par la parole, le chant, le dessin, la peinture, la sculpture, le collage.

Fabriquer ses cadeaux de Noël

Voilà Noël est à quelques jours et la pression de la mission cadeaux monte.

Mon emploi du temps de maman me permet pas de courir dans les boutiques bondées à l’approche des fêtes. Et je n’en ai aucune envie non plus.

Je pourrais remplir ma hotte sur le web. Mouais…

On a plutôt décidé de mettre à profit le temps passé à la maison, pour réaliser nous-mêmes une bonne partie de nos cadeaux cette année.

Des cadeaux fabriqués avec amour, personnalisés,  ça colle à l’esprit de Noël, non?

J’ai autour de moi des gens très créatifs, qui prennent beaucoup de plaisir à réaliser eux-mêmes leurs cadeaux, pas que pour Noël d’ailleurs.

Le plaisir est inégalé de recevoir un objet unique, réalisé sur mesure, où ils ont mis tout leur coeur. Le présent a ainsi une valeur inestimable, même si à la base l’objet lui-même n’a pas coûté cher.

Et puis pour les pressés, il y a des tas de choses qui sont hyper rapidse à créer.

Quelques idées:

+ Un kit à cookies pour les gourmands

+ Une playlist pour le bain, la sieste, le réveil, les trajets en voiture, ou à thème: disco, romantique etc

+ Une huile de massage à base d’huiles essentielles

+ Des housses de coussins avec un joli tissu choisi avec soin pour ceux qui savent coudre

+ Un porte bonheur

Entrer dans la magie de Noël

Après avoir passé trois semaines aux côtés de notre petit prince, hospitalisé en néonatologie, car arrivé + tôt que prévu, ma notion du temps a été bien bouleversée. C’est à la fois comme si le temps s’était arrêté depuis mi-novembre et paradoxalement comme si tout s’était accéléré avec une succession de journées calées au rythme de bébé. C’est un nouveau rythme, hein!

Bref, je réalise pas encore que Noël est presque là, faut dire que 12-15° pour un mois de décembre c’est pas courant.

Quoi qu’il en soit, cette année, encore + que les précédentes, même sans froid ni flocon, Noël sera féerique.

La magie est au rendez-vous avec le bonheur d’être en présence des êtres aimés et une infinie gratitude pour la vie.

J’aime le mois de décembre, pour ce qu’il symbolise : la fin d’un cycle et, cette année plus que jamais, le renouveau.

La fin de l’année c’est l’occasion parfaite de faire le bilan, de se remémorer les grandes joies, les succès, les accomplissements, les dépassements de soi de cette année si particulière, qui une fois encore, a filé à toute vitesse.

Alors ça y est, j’entre dans la magie de Noël, dans cet état d’esprit de partage et de joie, de créativité qui me ravit.

Les fêtes représentent une belle opportunité pour créer de mille façons, donner de sa personne (ça n’a pas de prix), avec le coeur, en toute simplicité.

Merci la vie.

Réussite scolaire & créativité

La course à la réussite scolaire ça vous parle?

Cette vidéo, (vue ici) dédramatise « l’échec scolaire ».

Etre créatif, s’adapter, innover, improviser, trouver des solutions, garder l’esprit ouvert, cultiver un solide réseau relationnel sont autant d’atouts concrets dans la vraie vie.

Comme quoi, réussir à l’école et réussir sa vie sont deux choses différentes.

Et réussir tout court ça veut dire quoi pour vous?

Créer

Au moins une fois par an, je suis prise d’un élan créatif.

J’ai envie de créer pour le plaisir, sans trop me soucier du résultat, simplement réaliser quelque chose d’unique, original. De consommer différemment aussi, sortir de l’uniformité formatée, du toujours +, de revenir à l’essentiel, trouver de nouvelles solutions, inventer.

Quand je vois « les oeuvres » de mes petites soeurs, ou d’autres amis créatifs autour de moi, à chaque fois ça me donne envie de me retrousser les manches.

Sans parler du plaisir de recevoir un cadeau unique, personnalisé, fait sur mesure, avec amour. Ca n’a pas de prix. Une belle manière de dire à l’autre combien il compte…

Vacances?

Non je ne suis pas encore en congés, même si je suis déjà un peu en vacances (dans ma tête!).

Alors, être en vacances qu’est ce que c’est? Pourquoi c’est si chouette?

C’est un état d’esprit, une d’ouverture vers le monde extérieur, l’occasion de tenter de nouvelles expériences, que l’on ose pas  habituellement ou que l’on ne se permet pas, pour différentes raisons, au quotidien.

C’est l’occasion de se connecter à son enfant intérieur, de suivre ses envies, prendre le temps de vivre à son rythme, se recentrer, être à l’écoute de soi, de son corps, de ses émotions et de ses sensations, même les plus basiques: faim, sommeil, joie, envie de découverte, etc… C’est l’occasion de voir le monde qui nous entoure d’un oeil neuf et d’apprécier.

C’est un moment où l’on vit sans trop se poser de questions, laissant + de place à la créativité, à l’instinct, au ressenti.

Lorsque l’on est dans cet état d’esprit, on est plus disponible et donc nos relations avec les autres sont (comme nous!)  plus détendues et sereines.

Et puis, il y a cette notion de plaisir. Vacances = se faire plaisir.

A votre avis, peut-on cultiver cet esprit vacances toute l’année? Peut-on être se sentir en vacances tout en travaillant?