Humeurs du moment

En vrac et pas dans l’ordre:

+ Connexion à l’énergie de l’enfance: la joie, le mouvement, le changement, l’émerveillement, la découverte, la liberté d’expression des émotions et l’authenticité.

Merci mon bébé adoré de me ramener encore et encore dans l’instant présent.

+ Quelques lectures (rencontres avec les êtres de la nature d’Anne Givaudan entres autres) et d’autres ajoutées sur ma liste, dans mon carnet fétiche,

+ Des milliers de synchronicités,

+ Des moments en famille, avec les amis. L’essentiel, le partage, la vraie vie quoi

+ Des balades, la nature, les oiseaux qui chantent :)

+ La découverte d’un site d’astro bien sympa et une analyse (sur les vies passées) d’une subtile justesse

+ Presque la moitié de ma deuxième session du défi des 100 jours. Mon objectif pour cette session : être en harmonie avec mon corps.

Au programme donc, du sport (un peu), une alimentation choisie (beaucoup), des moments privilégiés pour me chouchouter (passionément).

+ Libre cours à la créativité: peinture, collage et cuisine (rien de tel pour relier la spiritualité à la matière).

+ Quelques idées glanées pour la chambre de mon baby boy à décorer (inspirée par les dragons, merlin & co).

+ Du ménage de printemps

+ Des envies pour l’été: l’Irlande (le rêve de mon homme), l’Italie again and again, la France (encore beaucoup à découvrir)…

Publicités

Grossesse, rapport à la vie, naissance

Quelques idées:

+ En théorie la femme pourrait choisir d’ovuler et l’homme d’éjaculer. En pratique, il y a du chemin à faire…

+ la grossesse fait évoluer l’âme qui s’incarne et l’âme de la femme enceinte (même si la grossesse dure quelques mois seulement)

+ la grossesse permet de se souvenir d’où l’on vient et permet de faire remonter pas mal de trucs inconscients liés notamment à l’enfance, la relation avec les parents, différentes peurs (abandon etc).

+ L’incarnation est un choix de l’âme de descendre dans la matière.

+ L’âme qui s’incarne choisit ses parents

+ Avortement ou fausse couche: choix en commun de l’expérience (à un certain niveau, souvent inconscient) entre la mère et l’enfant

+ L’accouchement: c’est le bébé qui choisi le moment et qui déclenche l’accouchement

+ Présentation par le siège: peur du bébé, envie de faire « marche arrière »

+ Beaucoup de naissances sont assez violentes pour les bébés qui passent d’un environnement aimant, chaud et doux (le ventre de la mère) au monde extérieur avec lumière forte, bruits, peu d’intimité parfois, séparation trop rapide de la mère (pour les soins qui pourraient attendre un peu etc). Ce n’est peut être pas un hasard si il y a tant de violence dans la société.

+ La naissance conditionne notre rapport au changement à chaque étape de la vie (réactivation de la mémoire)

+ Importance de communiquer avec le bébé , bien avant la naissance. Il perçoit les émotions de sa mère, de son père, il est sensible à l’environnement extérieur.

Présence et connection à la source

Lorsque vous avez accès à ce royaume dépourvu de formes, vous êtes vraiment libéré du lien avec la forme et de toute identification à celle-ci.

Il s’agit de la vie sous son aspect non particularisé, telle qu’elle existe  avant sa fragmentation en la multiplicité.

On pourrait l’appeler le non-manifeste, la source invisible de toutes choses, l’Etre à l’intérieur de tous les êtres.

C’est un royaume d’immobilité et de paix profonde, mais aussi de grande joie et d’intense vitalité.

Chaque fois que vous faîtes preuve de présence, vous devenez dans une certaine mesure perméable à la lumière, à la conscience pure qui émane de cette source.

Vous prenez également conscience que cette lumière n’est pas dissociée de ce que vous êtes et qu’elle constitue au contraire votre essence même.

Le pouvoir du moment présent, Eckart Tolle