L’alimentation aussi évolue

Faire d’autres choix.

Commencer par ne pas remplacer le micro-ondes.

Intégrer du bio, un peu. Puis beaucoup.

Consommer de moins  en moins de produits industriels.

Moins de viande.

Plus de fruits.

 Manger des légumes crus plus souvent.

Ajouter des graines aux salades et des graines germées.

Choisir les céréales semi-complètes.

Consommer moins de sucre raffiné.

Limiter les produits laitiers, à base de lait de vache, dans un premier temps.

Privilégier les productions issues de l’agriculture locale et raisonnée.

Changer les modes de cuissons et la façon de cuisiner, de consommer.

Evoluer, doucement mais surement, sans brusquer.

Juste s’écouter.

Publicités

Embrasser l’ange de la mort

Le dernier moyen pour atteindre la liberté personnelle

est de se préparer à l’initiation de la mort,

c’est-à-dire de prendre la mort elle-même comme instructeur.

L’ange de la mort peut vous enseigner comment être vraiment vivant,

comment le devenir.

Nous devenons conscients qu’on peut mourir à tout moment;

seul le présent nous permet d’être vivant.

La vérité est qu’on se sait pas si on sera encore en vie demain.

Qui le sait?

On pense avoir de nombreuses années devant soi.

Mais est-ce la cas?

Don Miguel Ruiz, Les quatre accords toltèques

La fin d’un monde et le début du monde nouveau

Depuis quelques jours (quelques mois?) on ne parle que de ça, la fin du monde.

Aujourd’hui le vendredi 21 décembre 2012, c’est le solstice d’hiver.

Je ne sais pas ce que vous en pensez, moi j’aime l’idée de la fin d’un cycle et le recommencement qui va avec.

Tout change, et c’est bien la seule chose qui ne change pas.

Je ne sais pas ce qui va se passer, si on doit s’attendre à quelque chose de radical, si un voile de conscience va soudainement se lever.

Et si nous décidions, simplement, de faire un petit pas de plus, d’être acteur de notre vie, d’agir à notre niveau, de prendre nos responsabilités, d’assumer nos choix et nos positionnements du moment?

Et si nous décidions de choisir le meilleur, ce qui nous nourrit, physiquement, mentalement, émotionnellement, spirituellement?

Et si nous décidions là, maintenant, de voir l’abondance où elle est (partout!), de s’accepter tel(le) que l’on est, avec nos points forts et nos faiblesses et de se faire confiance?

happy 2012

10 lois universelles

+ Tout est énergie, vibration, tout est connecté: nous sommes tous Un,

+ Lorsque mes trois centres de création (pensée parole action) sont alignés

je manifeste facilement mes rêves et intentions.

+ Plus je donne, plus je reçois

+ Il n’y a rien de bien ou mal, juste une cause et un effet :

tout ce que je fais a une conséquence.

Si la conséquence ne me donne pas satisfaction, je fais un nouveau choix.

+ Je remplace le désir par le choix.

+ Les défis, les challenges, les problèmes sont des opportunités

+ Si quelque chose me déplait, je me concentre sur son contraire

+ Tout est amour ou peur. De quel point de vue je me place?

+ Il n’y a qu’un seul temps: le présent

+ L’extérieur est le reflet de l’intérieur et vice versa.

Troisième degré de reiki

S’il est encore trop tôt pour évaluer de ce que l’initiation au troisième degré de Reiki m’apporte, je peux déjà vous dire que les changements sont multiples et subtiles, d’une fluidité sans pareil.

Je suis emplie d’une forte gratitude et connection à la nature, au monde végétal en particulier.

J’ai une envie d’essentiel et de simplicité à tous les niveaux, ça se traduit par un ménage de printemps, j’élague et j’épure mon intérieur au propre comme au figuré.

Je suis animée d’une authenticité impérieuse. Impossible de mentir, encore moins de me mentir à moi-même. J’ai été prévenue, au troisième degré c’est l’honnêteté qui est mis en avant parmi les 5 principes. Comme ça c’est clair.

Les rapports humains se redessinent et s’affinent alors, avec ce voile qui se lève. Impossible de continuer à « faire des efforts » pour ménager la chèvre et le chou, il est temps de me positionner clairement.

Pas pour blesser, exclure ou rejeter. Non, simplement pour être en accord avec moi même, me respecter et parce que je sens que je ne peux plus faire autrement qu’être moi et suivre mon intuition, écouter cette douce voix qui tantôt chuchote, tantôt chantonne à l’intérieur de moi…