Choisir de créer son bonheur

Le sage ne prétend pas contrôler ce qui se passe autour de lui,

il décide plutôt d’agir sur ce qui se passe en lui en choisissant ses états intimes.

Cette décision est accessible à tous.

Comme le peintre choisit les couleurs qui vont orner son tableau

pour créer harmonie et beauté,

de la même façon nous pouvons choisir les couleurs et les teintes

qui vont colorer notre existence.

C’est ainsi que l’on devient l’artiste de son bonheur.

Extrait du grand livre du bonheur

aout 2009 031

Publicités

L’herbe n’est pas plus verte ailleurs

Arrêter de croire que les autres ont + de chance.

Arrêter de croire que tout est + facile pour autrui.

Arrêter de se trouver des excuses. De se justifier.

Arrêter de croire que l’herbe est + verte ailleurs.

Décider de ne plus jouer, une bonne fois pour toute, le rôle de victime.

Se concentrer sur ce qui est beau, intéressant, épanouissant dans sa propre vie.

S’inspirer des autres, de ce qui nous plaît et faire le choix d’inclure aussi, ceci ou cela, dans notre vie.

S’inspirer plutôt que jalouser. Piocher les idées ici et là, puisque on est dans l’ère de l’illimité!

Se reconnecter à La guidance émotionnelle, cet excellent GPS intérieur, pour savoir si oui ou non on est sur la bonne voie, celle de la création de ce que l’on désire, ce que l’on souhaite amplifier dans sa vie.

Et par la même occasion, se connecter à l’abondance, car le bien être, la joie, le bonheur, ne sont pas des privilèges, ils sont accessibles à tous et à toutes, puisque c’est cela notre vraie nature.

012

 

Lâcher la colère

024

J’observe la colère qui parasite les relations.

Cette colère qui empêche de profiter du bonheur, même quand il est juste là, prêt à être cueilli.

Cette colère, qui gâche tout, qui détruit, qui fait mal.

Un rien peut la déclencher, elle émane d’une blessure ouverte.

Parfois la colère me traverse, comme une vague violente. Je ne sais qu’en faire, ni comment m’en défaire.

Et puis le calme revient, aussi vite.

On est tous, de plus en plus amené à lâcher prise vis à vis de notre colère.

S’y accrocher est un choix bien risqué!

Cultiver la compassion, pour aider l’autre dans la gestion de ses émotions, dans le non jugement.

Déculpabiliser et transmuter ses émotions, via le sport, l’art, le chant ou autre. A chacun de trouver ce qui lui fait du bien pour extérioriser, voire même, qui sait, en tirer quelque chose de constructif…

Le désordre comme bouclier émotionnel

Vous sentez-vous gêné(e) quand il y a trop d’espace vide ou de temps libre?

Le désordre remplit commodément cet espace et occupe votre temps.

Mais vous évitez quoi?

Généralement, c’est la solitude, la peur de l’intimité ou une autre émotion enfouie et il paraît plus simple de la recouvrir avec du désordre plutôt que de lui faire face.

Vous avez néanmoins besoin de dépenser une énergie colossale pour nier continuellement vos émotions.

Vous serez éblouie de voir comme votre vie décollera lorsque vous ferez enfin face à vos angoisses!

Se débarrasser de son désordre est l’une des façon les moins douloureuses pour réaliser cela, car vous pouvez le faire à votre propre rythme.

Simplifiez votre intérieur, Karen Kingston

036