Le désordre comme bouclier émotionnel

Vous sentez-vous gêné(e) quand il y a trop d’espace vide ou de temps libre?

Le désordre remplit commodément cet espace et occupe votre temps.

Mais vous évitez quoi?

Généralement, c’est la solitude, la peur de l’intimité ou une autre émotion enfouie et il paraît plus simple de la recouvrir avec du désordre plutôt que de lui faire face.

Vous avez néanmoins besoin de dépenser une énergie colossale pour nier continuellement vos émotions.

Vous serez éblouie de voir comme votre vie décollera lorsque vous ferez enfin face à vos angoisses!

Se débarrasser de son désordre est l’une des façon les moins douloureuses pour réaliser cela, car vous pouvez le faire à votre propre rythme.

Simplifiez votre intérieur, Karen Kingston

036

Publicités

Amour de soi

Seul l’amour qui vient de vous vous rendra heureux.

Un amour inconditionnel pour vous même.

Un abandon total à cet amour pour vous.

Vous ne résisterez plus à la vie.

Vous ne vous rejeterez plus.

Vous êtes libre du fardeau de la honte et de la culpabilité.

Vous acceptez simplement qui vous êtes et aussi les autres tels qu’ils sont.

Vous aves le droit d’aimer, de sourire, d’être heureux, de partager votre amour, et aussi de ne pas avoir peur d’en recevoir.

C’est cela, la guérison.

Simplement ces trois points: la vérité, le pardon et l’amour de soi.

Avec ces trois points, le monde entier peut guérir

et cesser d’être un hôpital psychiatrique.

La maîtrise de l’amour, Don Miguel Ruiz

S’aimer et se féliciter

Quand je demande aux gens que j’accompagne en reiki, s’ils se félicitent la réponse, est souvent, « non, je vois surtout ce qui cloche chez moi. »

Dans leurs yeux, je lis de l’interrogation . « Me féliciter, moi? Et pourquoi donc? »

Se traiter avec douceur, bienveillance, faire un pas vers soi, est-ce si difficile?

On est pourtant la personne la mieux placée pour se donner de l’amour, non?

Pourquoi a-t-on tant besoin de se sentir aimé(e), approuvé(e) par l’autre, pour s’aimer soi-même?

Ironie du sort, c’est le processus contraire qui fonctionne: plus on s’aime et s’apprécie, plus on est bienveillant avec soi-même, et plus les autres le sont aussi à notre égard.

 L’amour de soi est confondu avec le narcissisme.

S’aimer, être à l’écoute de soi, de ses besoins, de ses envies, de son ressenti, de son intuition, c’est se respecter. Chacun de nous est unique.

Se féliciter, commence par des petites choses, une prise de conscience, une acceptation de soi dans sa globalité (accepter un trait de caractère, un « défaut »), un dépassement de soi, si minime soit-il, sont autant de sources de valorisation personnelle.

Un moment pour soi

On est toujours seul avec l’intérieur de son corps

Olivier Assayas

C’est notre responsabilité de prendre soin de soi.

Ecouter son corps, décoder les signaux qu’il nous envoie.

Qui d’autre mieux que nous même peut être à l’écoute de nos sensations (fatigue, lassitude, satiété, besoin de calme ou de repos), de nos émotions?

Apprendre à suivre sa guidance intérieure, vous savez cette petite voix, passe bien souvent par le corps, le ressenti, les sentiments.

Prendre du temps, chaque jour, pour soi, se donner la priorité, se rendre disponible pour écouter ce corps qui nous sert avec dévouement et qui est bien souvent bousculé.

Prendre un moment pour soi, ce n’est pas inutile, c’est nécessaire.

Cela s’appelle l’amour et le respect de soi.

Le grand pardon

 » Il n’y a pas d’autres moyen que le pardon pour nettoyer les plaies de tout leur poison.

Il vous faut pardonner à tous ceux qui vous ont fait du tort, même si cela semble impardonnable à votre mental.

Vous leur pardonnerez non pas parce qu’ils le méritent, mais parce que vous ne voulez plus souffrir ni vous faire du mal chaque fois que vous y repenserez. Le pardon servira à votre propre guérison mentale.

Vous pardonnerez parce que vous ressentez de la compassion pour vous même. Le pardon est un acte d’amour envers soi-même. »

Don Miguel Ruiz, La maîtrise de l’amour

– Pardonner c’est arrêter de lutter,  lâcher prise, poser son sac à dos et continuer plus léger et joyeux,
 
 – Pardonner c’est se défaire maintenant des fardeaux du passé,
 
 – Pardonner c’est refuser la colère dévastatrice dans sa vie, le poison ravageur dans son corps émotionnel,
 

– Nous n’avons pas à apprendre à pardonner, le pardon est inné,

– Pardonner à l’autre c’est se faire un cadeau à soi.