Raw food: les jus, gaspachos et smoothies

La raw food (alimentation crue) est un sujet dont on parle beaucoup et dont on vante les bienfaits.

Lilou a fait quelques  vidéos sympa sur le sujet.

Il y a aussi celles d’ame vaillante , découvertes plus récemment, empreinte de l’énergie radieuse et spontannée qu’elle dégage.

J’en ai vu deux ou trois et dans la foulée j’ai d’acheté un blender. J’ai trouvé mon bonheur sur le boncoin pour 25€, neuf, encore sous garantie. Mon homme a validé, depuis le temps qu’il me bassine avec cet ustensile qu’il utilise à outrance au boulot.

Je suis bien contente de mon achat, et donc depuis je fais des jus.

Des jus verts, courgette, concombre, celeri, basilic avec ou sans pomme, avec ou sans carotte.

Des jus roses à la betterave comme hier soir par exemple, un délice (betterave framboise est top aussi).

Ou pomme melon à midi, frais et désaltérant.

 Je coupe tout en petits morceaux, j’ajoute un peu d’eau, un tour au blender et moins d’une minute plus tard c’est prêt! What else

C’est facile, rapide, frais et bon, ça passe vraiment bien.

Et vous les jus, les smoothies, les gaspachos, ça vous parle, ça vous plaît?

Publicités

Etat d’esprit

La question est de savoir si nous pouvons vraiment changer notre esprit.

Ou si nous pouvons développer un esprit positif

tout en atténuant notre esprit négatif.

La réponse est sans aucun doute: oui,

et la raison en est simple: l’esprit n’a aucune forme, aucun état.

De se point de vue, l’esprit est comme le corps physique:

très difficile à contrôler, trop flexible…

Mais lorsque vous accomplissez un effort soutenu,

vous pouvez constater un changement dans le temps.

Le Dalaï Lama

Rencontre avec Caroline Bachot

Vous vous souvenez de Caroline Bachot et sa video d’EFT et d’affirmations positives?

J’adore l’énergie qu’elle dégage!

Ses conseils:

+ se faire aider et accompagner dans sa démarche par des professionnels

+ avoir une vision claire de ce que l’on veut avec des objectifs clairs quantifiés et définis

+ passer à l’action!!!

+ rester focaliser sur ce qui nous fait vibrer

Choix alimentaires et vie sociale

Depuis un moment le sujet de l’alimentation me titille.

Envie, nécessité de manger sain.

J’avais déjà expliqué ici  ma façon de consommer, de choisir des produits principamlement bio (fruits et légumes, céréales demi complètes, huile d’olive…).

Dans mes placards il y a de l’épautre, du riz demi complet de camargue, du quinoa, du boulgour, de la semoule, des pâtes, du sirop d’agave, du miel, des épices, de la sauge, de la verveine, du thym cueilli dans la guarrigue, des graines de sésame, de lin, de tournesol, des lentilles corail, des amandes, une ou deux boîtes de thon, du chocolat noir, du café, du thé, quelques pots de compotes bio pour bébé, du lait infantile.

Je ne suis pas végétarienne, je mange des oeufs, de moins en moins de viande, un peu de viande blanche, de la viande rouge plus rarement (en gros lorsque je suis invitée), ce que je préfère c’est le poisson et les crustacés.

Je bois de l’eau minérale, j’ai mes marques de prédilections et j’ai toujours une bouteille avec moi! Je ne consomme pas de soda, peu de jus de fruits (bio). Quand je suis invitée quelque part, les gens s’étonnent que je ne veuille boire « que » de l’eau et sont « embetés », je dois insiter!

Je bois un peu d’alcool le week end,  j’aime les bons vins!

Chez nous, pas de plats tout près et assez peu de produits transformés (pas de surimi, de kna*ki), parfois des ravioles ou des quenelles, des patisseries et viennoiseries de temps en temps.

Je n’ai pas mis les pieds dans un fast food depuis plusieurs années et depuis ma grossesse je n’aime plus du tout les kebabs (rien que l’odeur me dégoûte).

Je préfère la simplicité, j’ai été élevée au « fait maison » et produits frais. Ca marque. Pareil pour mon homme qui est cuisinier. Nos parents cultivent un potager et ont toujours accordé une grande place aux légumes dans l’alimentation quotidienne.

Je consomme pas beaucoup de fruits, mais j’y viens.

L’alimentation crue me tente aussi, pas à 100% mais laisser plus de place aux aliments vivants et découvrir une nouvelle façon créative et amusante de se nourrir.

Quand il ne s’agit que de moi, la semaine, c’est simple de gérer mes menus, je mange ce qui me plaît et selon le temps que j’ai pour cuisiner.

En couple, c’est une autre histoire. L’irruption bio a été folklo! Petit à petit mon cher et tendre s’y est fait et a accepté mes choix. Je n’ai plus besoin de lui préciser « bio » à chaque articles sur les listes de courses, il sait et me surprend même parfois!

Pour les repas que nous prenons ensemble, le week end et pendant les vacances, on trouve des compromis, on prépare des plats qui nous plaisent à tous les deux. On se fait des soirées sushis (concocté par ses soins avec amour), des plats de poisson qu’il cuisine à la perfection, des risottos, des grandes salades. Des soirées pizzas aussi (artisanales et cuites au feu de bois)

Lui adore la viande rouge, alors il en mange de son côté la semaine.

Chacun ses choix et sa liberté. Je ne cherche pas à convaincre. D’ailleurs j’en parle rarement autour de moi et je feinte quand je reçois du monde, trouve des compromis pour que le repas plaise à tous et que l’on passe un moment convivial. Epautre, légumes et tofu ça pourrait surprendre! ;-)

Je ne me force pas, je suis comme ça parce que j’en ai envie. Sans être extremiste pour autant.

On cuisine pour notre enfant. Dans les pots tout prêts, même bio, il n’y a pas d’amour… Et puis c’est chouette de lui faire découvrir les saveurs. Les pots tout prêts sont pratiques de temps en temps pour partir en balade ou quand je suis pressée.

Ce mode de vie est simple dans l’intimité, plus compliqué en société, pas toujours compris par mon entourage.

J’ai conscience de passer parfois pour une extraterrestre avec mes idées.

Alors je mets de l’eau dans mon vin, zappe mes principes et m’adapte à la situation car le plus important est de passer un bon moment avec des gens que j’aime, ça aussi ça me nourrit.

Esprit créateur

 » Avez-vous remarqué que, lorsque votre esprit est focalisé sur une personne,

sa présence se manifeste partout où vous allez?

Mon amie Sophie appelle cela les coïncidences

et Mr Simpless, mon ami pasteur, la grâce.

Il pense que quand on aime profondément une personne ou une chose,

on projette une énergie à travers le monde qui lui apporte la « fécondité« 

Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates