Labradorite

La labradorite est une pierre puissante, aux reflets bleus irisés ou dorés, dont les vertus sont protectrices.

Elle éloigne les énergies indésirables, absorbe et de dissout les énergies négatives. Il faut la nettoyer et la purifier régulièrement.

La labradorite élève la conscience spirituelle, favorise la connection avec l’énergie universelle, entre le corps et l’esprit.

Elle développe l’intuition, permet de mieux comprendre les messages de l’inconscient, de décoder les coïncidences et les synchronicités.

La labradorite est une pierre hautement mystique, elle peut conduire dans d’autres mondes, ou dans d’autres vies. Elle aide à guérir les blessures de l’aura, écarte les formes-pensées, bannit les peurs, même des vies antérieures.

La labradorite aide à dissoudre les peurs, renforce la confiance en soi et en l’univers.

Elle amplifie le don de plaire, la confiance en soi, et en l’univers.

La labradorite renforce l’imagination tout en dissipant les illusions, elle puise sa force à la source et révèle l’intention.

Elle aide à accepter et à gérer le changement. Elle est connue pour alléger le stress et renforcer le système immunitaire.

Elle agit positivement sur le système hormonal.

Publicités

Les cinq blessures qui empêchement d’être soi-même

Ce livre a tout de suite capté mon attention.

Je l’ai ouvert, « par hasard » à la page de l’humilition. J’ai parcouru quelques lignes.

Je me suis assise sur les confortables fauteuils de ma librairie préférée pour poursuivre ma lecture.

Le mot même humiliation resonnait en moi d’une étrange façon.

Atirer ou craindre des situations humiliantes, dans la famille le sujet revenait souvent.

Ne pas laver « son live sale en public »,

J’ai réalisé que j’avais souvent vécu des situations humiliantes. Peut être ne l’étaient-elles pas toutes mais moi, je m’étais sentie humiliée (d’autres auraient eu des émotions différentes selon la blessure activée).

Le descriptif des émotions associées à cette blessure, la honte

J’avais évoqué, dans mon compte rendu Conférence de Lise Bourbeau sur la culpabilité , les cinq blessures de l’être.

Pour Lise Bourbeau chaque être humain au minimum deux des cinq blessures qui empêchent d’être soi même.

Ces blessures émotionnelles, schémas mentaux, se reflètent à travers notre corps physique.

Prendre conscience, s’accepter avec nos blessures est un geste d’amour de soi et premier pas vers la guérison.

L’acceptation, prendre conscience, accepter, accepter ses blessures même si elles ne sont pas ce que nous préférons.

Se donner le droit, s’autoriser à être ce que nous sommes et s’aimer maintenant, sans attendre que la situation soit différente!

– Le rejet,

– L’abandon,

– L’humiliation,

– La trahison,

– L’injustice

De l’automne, des livres et des cadeaux

20141004_154644Coucou me revoilà!

Y a quelqu’un par ici?

J’ai envie de partagez quelques recettes de saisons gourmandes à souhait, de vous parlez de mes produits naturels pour gérer l’automne en douceur, de vous proposez une liste de bouquins de développement personnel sympas et même de vous en faire gagnez quelques les prochaines semaines. Vous êtes partants?

Stay tuned!

 

 

L’alimentation en pleine conscience

J’ai pris pas mal de poids avec deux grossesses rapprochées. Ma petite à 18 mois, les kilos de la grossesse se sont envolés, mais un certain nombre de kilos de la précédente sont restés.

Je suis sensible à ce que je met dans nos assiette, à la qualité de notre alimentation. Pourtant ces trois dernières années, j’ai souvent mangé dans le stress, trop vite… trop tout simplement.

La pleine conscience avec des enfants en bas âge, avec la fatigue, les nuits trop courtes et les journées intenses c’est pas fastoche!

Maintenant qu’ils sont plus autonomes, on prend nos repas ensemble. Le temps du repas n’est pas très long, mais j’arrive à manger et apprécier mon plat!

Je n’ai pas le désir de faire de régime avec des interdictions, où tout est contrôlé, pesé, mesuré. D’ailleurs j’ai viré deux balances, celle de la cuisine et celle de la sdb, qui ne fonctionnaient plus.

Petit à petit je me reconnecte à mes sensations : faim, satiété… J’identifie les émotions fortes, l’agacement, la fatigue, qui me donnent invariablement envie (besoin?) de manger pour « tenir ».

J’ai envie de remettre mon corps en mouvement, pas dans un défi de compétition, juste me sentir belle et bien vivante.

20140812_121318

La valorisation du fait maison dans les restaurants

J’ai pour habitude de manger des produits frais, préparés simplement. Beaucoup de fruits en collation, entre les repas depuis quelques mois, alors qu’avant j’en consommais très peu. Mon amoureux, ne jure que par la cuisine au beurre, c’est aussi un épicurien à sa façon!

On aime aller au restaurant, pour voyager le temps d’un repas ou simplement manger un bout. Mais si c’est pour consommer du tout-prêt-pas-cuisiné, non merci, on ne le fait déjà pas chez nous!

Heureusement, de + en + d’adresses valorisent les produits de saison et le fait maison.

Souvent, le choix proposé est court. On préfère!

Après une jolie balade on s’est arrêté manger une bonne salade, à Fort Lalatte, en Bretagne

Le Petit restau était vraiment charmant (ils font aussi chambres d’hôtes) avec plein de détails soignés, une présentation aux petits oignons et de l’amour dans les assiettes.

Des produits sélectionnés chez les producteurs du coin, parfois bio.

CIMG6487180CIMG6493

 

 

Pardonner

Le pardon va de pair avec le lâcher prise.

Est-ce si important d’avoir raison?

No limit dans le temps ou dans l’espace,

Le pardon libère à la fois celui à qui on l’accorde

et soi-même.

Pardonner est un cadeau que l’on se fait

A soi

et à l’humanité.

En décidant maintenant

de laisser aller le passé et refermer une blessure émotionnelle

pour laisser de la place à demain, avec bienveillance

d’amour.CIMG6587