Poser son intention d’abondance

Quand on sent que l’on est plutôt dans « le verre à moitié vide » plutôt qu’à moitié plein, il est intéressant de poser son intention d’abondance.

C’est très simple, on écrit (au présent en utilisant le JE) ses voeux d’abondance. Un exemple ici

A faire chaque matin et à relire chaque soir avant de se coucher pendant une semaine, quinze jours ou un mois, comme on le sent.

En parallèle on se concentre, on reconnaît et on accepte avec gratitude, le + souvent possible dans la journée l’abondance déjà présente qui nous entoure.

 Pour cela on se dit (à voix haute ou dans sa tête) « j’accepte avec gratitude l’abondance qui circule librement dans ma vie »,  en ouvrant un placard, en faisant ses courses, en ouvrant son porte monnaie pour payer sa baguette à la boulangerie, en contemplant l’abondance des mets sur une table de fêtes joliment dressée, en ouvrant le robinet pour se laver les mains, en versant sa lessive dans la machine à laver, en remplissant sa cafetière, à la bibliothèque, en regardant une plante etc etc.

Testé et validé, en quelques jours les résultats peuvent être impressionnants ;-)

Publicités

Faire part

Dans la série DIY on a décidé de créer les faire-part de naissance pour annoncer l’arrivée de notre enfant.

On voulait quelque chose de joli, sur un papier de belle qualité mais rien d’extravagant, ni de gnangnan,  et le tout en petite quantité (une petite cinquantaine) pour un budget réduit.

On a vu des modèles sympas chez les imprimeurs mais il fallait en commander au moins deux cents, quant à ceux qui nous plaisaient sur le net, les prix étaient prohibitifs.

Bref, on a donc décidé de les fabriquer nous-même, avec amour.

C’est je crois ce qui a ensuite déclenché l’envie de fabriquer une bonne partie des cadeaux de noël...

La maison reconstruite

« L’une de mes connaissances, incapable d’associer le rêve et la réalisation, finit par connaître de grave problèmes financiers. Pire encore: il implica d’autres personnes, causant du tort à des gens qu’il ne voulait pas blesser.

Ne pouvant payer les dettes qui s’accumulaient, il en arriva à penser au suicide. Il marchait dans la rue un après-midi, quand il vit une maison en ruine.  » Cet immeuble, c’est moi », pensa-t-il.

A ce moment, il éprouva un immense désir de reconstruire cette maison. Il trouva le propriétaire , s’offrit pour faire les travaux – et le propriétaire accepta, bien qu’il ne comprît pas ce que mon ami allait y gagner.

Ensemble, ils allèrent chercher des briques, du bois, du ciment. Mon ami, travailla avec amour, sans savoir pour quoi ni pour qui, mais sentant que sa vie personnelle s’améliorait à mesure que les travaux avançaient.

Au bout d’un an, la maison était prête. Et ses problèmes personnels résolus. »

Paolo Coelho, comme le fleuve qui coule

Fabriquer ses cadeaux de Noël

Voilà Noël est à quelques jours et la pression de la mission cadeaux monte.

Mon emploi du temps de maman me permet pas de courir dans les boutiques bondées à l’approche des fêtes. Et je n’en ai aucune envie non plus.

Je pourrais remplir ma hotte sur le web. Mouais…

On a plutôt décidé de mettre à profit le temps passé à la maison, pour réaliser nous-mêmes une bonne partie de nos cadeaux cette année.

Des cadeaux fabriqués avec amour, personnalisés,  ça colle à l’esprit de Noël, non?

J’ai autour de moi des gens très créatifs, qui prennent beaucoup de plaisir à réaliser eux-mêmes leurs cadeaux, pas que pour Noël d’ailleurs.

Le plaisir est inégalé de recevoir un objet unique, réalisé sur mesure, où ils ont mis tout leur coeur. Le présent a ainsi une valeur inestimable, même si à la base l’objet lui-même n’a pas coûté cher.

Et puis pour les pressés, il y a des tas de choses qui sont hyper rapidse à créer.

Quelques idées:

+ Un kit à cookies pour les gourmands

+ Une playlist pour le bain, la sieste, le réveil, les trajets en voiture, ou à thème: disco, romantique etc

+ Une huile de massage à base d’huiles essentielles

+ Des housses de coussins avec un joli tissu choisi avec soin pour ceux qui savent coudre

+ Un porte bonheur

Entrer dans la magie de Noël

Après avoir passé trois semaines aux côtés de notre petit prince, hospitalisé en néonatologie, car arrivé + tôt que prévu, ma notion du temps a été bien bouleversée. C’est à la fois comme si le temps s’était arrêté depuis mi-novembre et paradoxalement comme si tout s’était accéléré avec une succession de journées calées au rythme de bébé. C’est un nouveau rythme, hein!

Bref, je réalise pas encore que Noël est presque là, faut dire que 12-15° pour un mois de décembre c’est pas courant.

Quoi qu’il en soit, cette année, encore + que les précédentes, même sans froid ni flocon, Noël sera féerique.

La magie est au rendez-vous avec le bonheur d’être en présence des êtres aimés et une infinie gratitude pour la vie.

J’aime le mois de décembre, pour ce qu’il symbolise : la fin d’un cycle et, cette année plus que jamais, le renouveau.

La fin de l’année c’est l’occasion parfaite de faire le bilan, de se remémorer les grandes joies, les succès, les accomplissements, les dépassements de soi de cette année si particulière, qui une fois encore, a filé à toute vitesse.

Alors ça y est, j’entre dans la magie de Noël, dans cet état d’esprit de partage et de joie, de créativité qui me ravit.

Les fêtes représentent une belle opportunité pour créer de mille façons, donner de sa personne (ça n’a pas de prix), avec le coeur, en toute simplicité.

Merci la vie.

De retour, dans l’instant

Voilà, je suis de retour à la maison, avec mon bébé et un accès internet.

Notre petit ange est arrivé un peu plus tôt que prévu et a chamboulé nos plans (quelque chose me dit que ce n’est que le début! :-)

Belles leçons de lâcher prise et d’adaptation avec une naissance qui ne s’est pas passée comme prévue, mais qui s’est bien déroulée quand même et avec beaucoup, beaucoup, de bonheur à la clé.

Grâce à lui on vit dans l’instant. Un enfant vit ici et maintenant et nulle part ailleurs et nous ramène constamment dans le présent.

Je ne sais pas qui enseigne le +, les parents ou les enfants. C’est une co-évolution je crois.

Je vous embrasse et vous dit à tout bientôt.