Le pollen frais

Le pollen frais surgelé est plus riche en vitamines et 100 fois plus concentré  en ferments lactobacilles que le pollen séché.

C’est un excellent régulateur du système digestif.

A consommer en cure de trois à six semaines à raison d’1 à 3 cuillères à soupe par jour pour un adulte, au milieu du petit déjeuner (mélangé à un yaourt par exemple).

Quels bénéfices pour la santé?

Le pollen est une source intéressante de protéines et contient tous les acides aminés essentiels.

Il renferme des taux élevé de vitamine B, C et E, une haute teneur en minéraux, des fibres, des ferments lactiques et des enzymes.

Dans quels cas l’utiliser?

La combinaison de ses nutriments fait du pollen un complément alimentaire naturel utile pour la protection de l’organisme contre les agressions du temps et du stress.

Il est d’autant plus indiqué:

+ lorsqu’il y a besoin d’un supplément de protéines: régime amaigrissant, anorexie, grossesse, alimentation végétarienne…

+ en période de convalescence, en cas de fatigue, de dépression,

+ en cas de troubles digestifs, de baisse immunitaire.

Quel type de pollen choisir?

Le pollen de ciste est recommandé pour protégé la muqueuse intestinale et stimuler l’appétit, le pollen de bruyère favorise une bonne circulation sanguine et renforce la mémoire, le pollen de châtaignier convient particulièrement aux femmes en période de ménopause.

Publicités

Illusion du réel

Notre tendance naturelle, nous porte souvent à renvoyer aux autres, ou à des facteurs extérieurs, la responsabilité de nos problèmes. Nous cherchons en outre fréquemment une cause unique et essayons de nous exonérer de toute responsabilité. Il semble que, toutes les fois où des émotions intenses sont impliquées, une disparité surgisse entre ce que les choses paraissent et ce qu’elles sont vraiment.

Dalaï Lama

Retour en douceur

Me voilà de retour. Après deux semaines de dolce vita, de journées rythmées selon nos envies, nos états d’âme, remplies de petits rien, ceux qui font tout, ceux qui me font aimer la vie.

Pas de nostalgie, j’ai aimé chaque instant de ces vacances, et j’apprécie aussi de rentrer et de retrouver mon home sweet home avec cette énergie si caractéristique de la rentrée où tout redémarre.

Bien envie de préserver cette douceur de vivre, cette facilité à apprécier le quotidien, accueillir l’instant exceptionnel, là où il y a de la banalité.

Un retour en douceur donc, où je retrouve mes marques et où les demandes de séances reiki sont nombreuses.

J’ai plaisir à aider les autres, sur leur chemin. Beaucoup de gens, viennent me voir sans avoir de problème particulier, parce qu’ils souhaitent évoluer, changer, faire bouger les choses dans leur vie. Période de transition générale. Je suis heureuse de les accompagner. Je me sens chanceuse et privilégiée de faire ce que j’aime et de pouvoir partager ma joie et cette belle énergie avec ceux qui en ont envie.

L’alliance avec la nature

Sentir la terre sous nos pieds, l’eau couler dans nos mains, le vent sur notre visage…

Non pas pour nous mettre simplement au vert, comme nous ferions une pause avant de retourner « aux choses sérieuses », mais pour retisser un lien avec ce que le sociologue Edgard Morin appelle la « Terre-Patrie ».

Notre corps comme notre esprit dépendent d’elle, mais tant que cette réalité reste abstraite, nous vivons dans un état de séparation.

Aussi bien des autres que de la planète.

Pour se relier de manière juste, le botaniste-écologiste Jean Marie Pelt nous invite à « contacter une nouvelle alliance avec la nature et à construire un équilibre entre tous les vivants. » Une démarche que la psychothérapeute Maud Séjournant enseigne dans ses ateliers au Nouveau Mexique et en France

Extrait d’un guide offert par Psychologie magazine