De l’automne, des livres et des cadeaux

20141004_154644Coucou me revoilà!

Y a quelqu’un par ici?

J’ai envie de partagez quelques recettes de saisons gourmandes à souhait, de vous parlez de mes produits naturels pour gérer l’automne en douceur, de vous proposez une liste de bouquins de développement personnel sympas et même de vous en faire gagnez quelques les prochaines semaines. Vous êtes partants?

Stay tuned!

 

 

Publicités

L’alimentation en pleine conscience

J’ai pris pas mal de poids avec deux grossesses rapprochées. Ma petite à 18 mois, les kilos de la grossesse se sont envolés, mais un certain nombre de kilos de la précédente sont restés.

Je suis sensible à ce que je met dans nos assiette, à la qualité de notre alimentation. Pourtant ces trois dernières années, j’ai souvent mangé dans le stress, trop vite… trop tout simplement.

La pleine conscience avec des enfants en bas âge, avec la fatigue, les nuits trop courtes et les journées intenses c’est pas fastoche!

Maintenant qu’ils sont plus autonomes, on prend nos repas ensemble. Le temps du repas n’est pas très long, mais j’arrive à manger et apprécier mon plat!

Je n’ai pas le désir de faire de régime avec des interdictions, où tout est contrôlé, pesé, mesuré. D’ailleurs j’ai viré deux balances, celle de la cuisine et celle de la sdb, qui ne fonctionnaient plus.

Petit à petit je me reconnecte à mes sensations : faim, satiété… J’identifie les émotions fortes, l’agacement, la fatigue, qui me donnent invariablement envie (besoin?) de manger pour « tenir ».

J’ai envie de remettre mon corps en mouvement, pas dans un défi de compétition, juste me sentir belle et bien vivante.

20140812_121318

Mon premier cours de yoga

Depuis des années je me disais que je ferais du yoga… un jour.

Et puis, j’ai pris le taureau par les cornes et je me suis inscrite à un cours d’une heure, chaque semaine.

J’appréhendais un peu, j’avais peur de pas être à la hauteur. Le sport et moi c’est pas ça! J’en garde de mauvais souvenirs scolaires (l’athlétisme, les jeux collectifs où je n’avais pas l’esprit de compétition, ma peur des ballons, mon incapacité à faire la roue, bref…) Mais le yoga n’est pas vraiment un sport comme les autres.

J’ai beaucoup aimé l’esprit Yoga. La pratique accessible à tous, axée sur la bienveillance, l’idée de ressenti corporel, de connaissance de soi, de ne pas être justement dans la compétition, même pas avec soi même. Et l’aspect relaxation, détente et bien être.

 

Image

Sortir de sa zone de confort

Sortir de sa zone de confort et aller à la rencontre de soi.

Sortir de sa zone de confort, lâcher un job bien payé, une place bien au chaud, pour se sentir à sa vraie place.

Sortir de sa zone de confort, prendre des risques, pour ne pas risquer de passer à côté de sa vie.

Sortir de sa zone de confort, perdre un peu liberté, gagner en responsabilités, en estime de soi.

Sortir de sa zone de confort, être en apnée, avoir peur du saut, oser, et respirer le bonheur à plein nez.

Sortir de sa zone de confort, élargir ses rêves, voir un peu + grand, parce que c’est en rêvant que les objectifs prennent forme.

Sortir de sa zone de confort, écouter son intuition, suivre la voie du cœur tout de suite, parce finalement qu’est qu’on a à part maintenant?

566

L’herbe n’est pas plus verte ailleurs

Arrêter de croire que les autres ont + de chance.

Arrêter de croire que tout est + facile pour autrui.

Arrêter de se trouver des excuses. De se justifier.

Arrêter de croire que l’herbe est + verte ailleurs.

Décider de ne plus jouer, une bonne fois pour toute, le rôle de victime.

Se concentrer sur ce qui est beau, intéressant, épanouissant dans sa propre vie.

S’inspirer des autres, de ce qui nous plaît et faire le choix d’inclure aussi, ceci ou cela, dans notre vie.

S’inspirer plutôt que jalouser. Piocher les idées ici et là, puisque on est dans l’ère de l’illimité!

Se reconnecter à La guidance émotionnelle, cet excellent GPS intérieur, pour savoir si oui ou non on est sur la bonne voie, celle de la création de ce que l’on désire, ce que l’on souhaite amplifier dans sa vie.

Et par la même occasion, se connecter à l’abondance, car le bien être, la joie, le bonheur, ne sont pas des privilèges, ils sont accessibles à tous et à toutes, puisque c’est cela notre vraie nature.

012

 

Donne donne donne

Plus tu reçois, plus tu as à donner.

Ne retiens rien pour toi-même,

mais donne, donne et continue à donner,

et ainsi, fais de la place

pour que de plus en plus de choses te remplissent.

Plus tu te rends compte des changements en cours,

plus tu y es ouvert, plus vite ils peuvent arriver.

Ils deviennent partie de toi et tu deviens partie d’eux.

Le sol a été préparé et les graines ont été semées.

Maintenant c’est le temps de la croissance, de l’expansion et de la floraison,

et c’est cela qui est en train de se passer en ce moment.

Contemple la merveille et la beauté de tout cela.

Vois de plus en plus d’âmes s’éveiller

et devenir conscientes  de ce qui est en train d’arriver.

Il y a une extraordinaire poussée en avant.

Les voies de l’Esprit commencent à devenir une réalité vivante

pour le plus grand nombre.

Vis selon l’Esprit,

marche dans les voies de l’Esprit et deviens un avec toute vie.

Eileen Caddy

032

En janvier

054

Voilà, ce mois de janvier, qui n’en finissait pas, se termine. Je ne sais pas vous, mais moi je l’ai trouvé dense, chargé et ultra concentré en émotions.

Il y a comme une ambivalence spacio-temporelle, un flottement, les jours défilent au ralenti ou en accéléré, je ne saurais le dire.

Je suis passée par tout un panel d’émotions, de la joie, de la colère, de la peur, de la tolérance, de la compassion, du lâché prise. Puis, une infinie gratitude, d’être si bien entourée, par mes proches, ma famille (de sang ou de coeur) dans les moments difficiles. De belles occasions de se recentrer sur l’essentiel, les liens qui nous unissent les uns aux autres et la solidarité.

Finalement, j’aime la façon dont commence cette année. Tout va vite, les intentions clairement posées se réalisent rapidement, pour le meilleur, évidemment!

Je me défais encore un peu de mes vielles attaches, de mes conditionnements obsolètes, des raisonnements foireux devenus inutiles.

La communication devient plus claire et limpide. Cette année, plus que jamais, on est dans le vrai, l’honnêteté, avec soi avant tout. Chacun est mis face à ses choix et ses responsabilités, pour mieux avancer, grandir, évoluer et renaître. Et c’est tant mieux!