La berceuse

 

petite pause. On profite de notre bout de chou ne ce mardi :-)

Publicités

Journée de la gentillesse

« La gentillesse c’est de l’amour donné par petites bouffées. »

Anonyme

Aujourd’hui, c’est la journée de la gentillesse. On trouve plein d’infos à ce sujet sur le site Psychologies

De mon côté j’entends de + en + de témoignages sur l’importance de la gentillesse, notamment en milieu professionnel (et ses résultats inégalés ;)

Je choisis la compagnie des vrais gentils plutôt que les relations toxiques. Ca change la vie!

Pendant longtemps je pensais que gentillesse et affirmation de soi ne font pas bon ménage.

Aujourd’hui je sais que les deux sont possibles et compatibles.

A lire pour s’en convaincre:  les confessions d’un gentil.

Je vous souhaite une belle soirée

Bouillon de poulet pour l’âme

Avec les premiers froids, j’ai envie de réconfort, de douceur, de cocooner et de bouquiner avec une bonne tasse de thé vert.

J’ai donc ressorti mon bouillon de poulet pour l’âme.

Je l’avais adoré il y a deux ans, à la même époque, lors d’un long voyage en train, sur plusieurs jours.

Mon amoureux l’avais lu aussi,  ou plutôt dévorer, avec la même passion que lorsqu’il lit les news sportives, c’est dire!

Ce bouquin, découpé en 80 nouvelles, à piocher dans l’ordre ou pas, à déguster par petits bouts, pour prolonger le plaisir, ou à lire d’un trait pour les + gourmands.

Tous les bons ingrédients y sont réunis: témoignages délicieux, simples instants de vie joliment contés, émotions et petites phrases qui font, mine de rien, bien réfléchir.

Le fil conducteur de tous ces récits est le potentiel humain: la fraternité, l’amour, la confiance, le dépassement de soi, le pardon ou encore le courage. Bref, de belles valeurs qui remontent le moral, gonflent le coeur d’espoir qu’avec des petits riens, chacun peut, à son niveau, rendre le monde meilleur.

Ce livre inspirant, qui ravigote et parle à chacun: il y a forcément au moins une histoire où vous vous reconnaîtrez.

A s’offrir ou à offrir à ceux qu’on aime.

Statuts du nouveau millénaire #2

La première partie ici

9/ Tout être humain doit connaître deux langages: le langage de la société et le langage des signes. L’un sert à la communication avec les autres, l’autre sert à comprendre les messages de Dieu.

10/ Tout être humain a droit à la recherche de la joie, et l’on entend par joie ce qui le satisfait – pas nécessairement ce qui satisfait les autres.

11/ Tout être humain doit garder vive en lui la flamme sacrée de la folie. Et il doit se comporter comme une personne normale.

12/ Seuls sont considérés comme des fautes graves les items suivants: ne pas respecter le droit de votre prochain, vous laissez paralyser par la peur, vous sentir coupable, croire que nous ne méritez pas le bonheur ou le malheur qui vous arrivent dans la vie, et vous montrer lâche.

Paragraphe 1. Nous aimerons nos ennemis, mais nous ne ferons pas d’alliances avec eux. Ils ont été placés sur notre chemin pour mettre à l’épreuve notre épée, et ils méritent le respect de notre lutte.

Paragraphe2. nous choisirons nos ennemis.

13/ Toutes les religions mènent au même Dieu, et toutes méritent le même respect.

Paragraphe unique. Un homme qui choisit une religion choisit également une manière collective d’adorer et de partager les mystères. Cependant, il est seul responsable de ses actes sur le chemin et il n’a pas le droit de faire porter à la religion la responsabilité de ses décisions.

14/ Est décrétée la fin du mur qui sépare le sacré du profane: à partir de maintenant, tout est sacré.

15/ Tout ce qui est fait dans le présent affecte l’avenir en conséquence, et le passé par rédemption.

16/ Les dispositions contraires sont annulées.

Paolo Coelho, Comme un fleuve qui coule

Un temps pour tout et du temps pour soi

Cet article , lu chez Witney correspond tout à fait à ce que je vis en ce moment.

Une période charnière, et l’emploi du temps bien chargé qui va avec pour mener à bien différents projets, à gérer en même temps avec des délais serrés.

Et aussi un besoin de repos avec lequel il faut composer.

Avant, j’aurais probablement dispersé mon énergie rapidement, sans m’accorder le moindre répit dans la journée, sans écouter mon corps, allant même jusqu’à « oublier » de prendre le temps de boire un verre d’eau!

Que de chemin parcouru depuis…

Pour rester zen, quand tout s’agite, ma devise c’est une chose à la fois, chaque chose en son temps.

Faire des listes ça aide à s’organiser, avoir une vue d’ensemble, définir les priorités, l’urgent et l’important.

Ensuite, rien de tel que de se concentrer sur ce qu’on fait dans l’instant. Une chose à la fois, le + en conscience possible. C’est réalisable que si l’on est vraiment à ce qu’on fait, sans (trop) penser au reste.

C’est marrant, j’ai l’air d’en faire moins, je suis + calme, et paradoxalement  j’y gagne en efficacité, j’accomplis davantage, plus vite et mieux.

Optimisation des ressources!

Mon entourage apprécie aussi ;-)

Et zéro culpabilité à m’accorder des pauses , même si j’ai encore beaucoup à faire. Parce que je ressens lorsque mon corps (et mon esprit !) en a besoin, et ça personne d’autre que moi peut le savoir. Alors je m’écoute. « Faire une pause » ou « ne rien faire » n’est pas sur ma to do liste, mais ça fait partie de mes priorités, c’est important et je n’attends plus que cela devienne urgent.

Un moment de calme, pour méditer, prendre du recul, me recentrer, respirer, me faire un soin reiki, ou une petite sieste, et hop je repars de + belle :-)

Jardin divin

Là où il n’y a plus d’espoir, sème la foi, 

Là où il y a de la tristesse, sème la joie, 

Là où il y a le doute, sème la confiance, 

Là où il y a la différence, sème la tolérance, 

Là où il y a de l’amertume, sème la douceur, 

Là où il y a le froid, sème la chaleur, 

Là où il y a de la méchanceté, sème la compassion, 

Là où il y a de la rancune, sème le pardon, 

Là où il y a de la colère, sème de l’amour, 

Sème de l’amour…