L’alimentation en pleine conscience

J’ai pris pas mal de poids avec deux grossesses rapprochées. Ma petite à 18 mois, les kilos de la grossesse se sont envolés, mais un certain nombre de kilos de la précédente sont restés.

Je suis sensible à ce que je met dans nos assiette, à la qualité de notre alimentation. Pourtant ces trois dernières années, j’ai souvent mangé dans le stress, trop vite… trop tout simplement.

La pleine conscience avec des enfants en bas âge, avec la fatigue, les nuits trop courtes et les journées intenses c’est pas fastoche!

Maintenant qu’ils sont plus autonomes, on prend nos repas ensemble. Le temps du repas n’est pas très long, mais j’arrive à manger et apprécier mon plat!

Je n’ai pas le désir de faire de régime avec des interdictions, où tout est contrôlé, pesé, mesuré. D’ailleurs j’ai viré deux balances, celle de la cuisine et celle de la sdb, qui ne fonctionnaient plus.

Petit à petit je me reconnecte à mes sensations : faim, satiété… J’identifie les émotions fortes, l’agacement, la fatigue, qui me donnent invariablement envie (besoin?) de manger pour "tenir".

J’ai envie de remettre mon corps en mouvement, pas dans un défi de compétition, juste me sentir belle et bien vivante.

20140812_121318

La valorisation du fait maison dans les restaurants

J’ai pour habitude de manger des produits frais, préparés simplement. Beaucoup de fruits en collation, entre les repas depuis quelques mois, alors qu’avant j’en consommais très peu. Mon amoureux, ne jure que par la cuisine au beurre, c’est aussi un épicurien à sa façon!

On aime aller au restaurant, pour voyager le temps d’un repas ou simplement manger un bout. Mais si c’est pour consommer du tout-prêt-pas-cuisiné, non merci, on ne le fait déjà pas chez nous!

Heureusement, de + en + d’adresses valorisent les produits de saison et le fait maison.

Souvent, le choix proposé est court. On préfère!

Après une jolie balade on s’est arrêté manger une bonne salade, à Fort Lalatte, en Bretagne

Le Petit restau était vraiment charmant (ils font aussi chambres d’hôtes) avec plein de détails soignés, une présentation aux petits oignons et de l’amour dans les assiettes.

Des produits sélectionnés chez les producteurs du coin, parfois bio.

CIMG6487180CIMG6493

 

 

Pardonner

Le pardon va de pair avec le lâcher prise.

Est-ce si important d’avoir raison?

No limit dans le temps ou dans l’espace,

Le pardon libère à la fois celui à qui on l’accorde

et soi-même.

Pardonner est un cadeau que l’on se fait

A soi

et à l’humanité.

En décidant maintenant

de laisser aller le passé et refermer une blessure émotionnelle

pour laisser de la place à demain, avec bienveillance

d’amour.CIMG6587

Tu es

CIMG6701

" Si tu étais la mer

 Moi je serais rivière

Et mes jours couleraient vers toi.

Si tu étais pays

Mes bras seraient frontières

Si tu étais…

Mais tu es plus encore…

Tu es… tu es…

Tu remplis mes jours

Tu es de vie.

Tu es d’amour.

Tu es."

Salvatore Adamo

Marcher pour avancer

Je continue le travail sur moi avec des accompagnateurs.

Les points soulevés font écho mais j’ai l’impression que le changement ne se concrétise pas vraiment. Ou alors si mais très lentement. Bizarre, les énergies actuelles montrent que tout peut bouger assez vite.

Alors voilà ce qui m’est proposé: sortir du blabla, arrêter pour un temps les thérapies et passer par l’action.

Marcher, courir (hum), me mettre en mouvement, passer par l’action.

Marcher pour avancer, ça semble cohérent et tellement évident.

20140629_173738

 

 

Mon premier cours de yoga

Depuis des années je me disais que je ferais du yoga… un jour.

Et puis, j’ai pris le taureau par les cornes et je me suis inscrite à un cours d’une heure, chaque semaine.

J’appréhendais un peu, j’avais peur de pas être à la hauteur. Le sport et moi c’est pas ça! J’en garde de mauvais souvenirs scolaires (l’athlétisme, les jeux collectifs où je n’avais pas l’esprit de compétition, ma peur des ballons, mon incapacité à faire la roue, bref…) Mais le yoga n’est pas vraiment un sport comme les autres.

J’ai beaucoup aimé l’esprit Yoga. La pratique accessible à tous, axée sur la bienveillance, l’idée de ressenti corporel, de connaissance de soi, de ne pas être justement dans la compétition, même pas avec soi même. Et l’aspect relaxation, détente et bien être.

 

Lecture du moment : La danse des grand-mères

002

On m’avait parlé des livres de Clarissa Pinkola Estés et sur le moment je m’étais dit bof.

Puis un jour, j’y ai repensé et le lendemain je suis tombée dessus, en choisissant mes lectures de vacances.

C’est un très beau livre, facile à lire, pour les femmes, vieilles ou jeunes. Un livre pour toutes celles qui sont désireuses de laisser une place + grande à leur féminité sacrée.