Pardonner

Le pardon va de pair avec le lâcher prise.

Est-ce si important d’avoir raison?

No limit dans le temps ou dans l’espace,

Le pardon libère à la fois celui à qui on l’accorde

et soi-même.

Pardonner est un cadeau que l’on se fait

A soi

et à l’humanité.

En décidant maintenant

de laisser aller le passé et refermer une blessure émotionnelle

pour laisser de la place à demain, avec bienveillance

d’amour.CIMG6587

Tu es

CIMG6701

" Si tu étais la mer

 Moi je serais rivière

Et mes jours couleraient vers toi.

Si tu étais pays

Mes bras seraient frontières

Si tu étais…

Mais tu es plus encore…

Tu es… tu es…

Tu remplis mes jours

Tu es de vie.

Tu es d’amour.

Tu es."

Salvatore Adamo

Marcher pour avancer

Je continue le travail sur moi avec des accompagnateurs.

Les points soulevés font écho mais j’ai l’impression que le changement ne se concrétise pas vraiment. Ou alors si mais très lentement. Bizarre, les énergies actuelles montrent que tout peut bouger assez vite.

Alors voilà ce qui m’est proposé: sortir du blabla, arrêter pour un temps les thérapies et passer par l’action.

Marcher, courir (hum), me mettre en mouvement, passer par l’action.

Marcher pour avancer, ça semble cohérent et tellement évident.

20140629_173738

 

 

Mon premier cours de yoga

Depuis des années je me disais que je ferais du yoga… un jour.

Et puis, j’ai pris le taureau par les cornes et je me suis inscrite à un cours d’une heure, chaque semaine.

J’appréhendais un peu, j’avais peur de pas être à la hauteur. Le sport et moi c’est pas ça! J’en garde de mauvais souvenirs scolaires (l’athlétisme, les jeux collectifs où je n’avais pas l’esprit de compétition, ma peur des ballons, mon incapacité à faire la roue, bref…) Mais le yoga n’est pas vraiment un sport comme les autres.

J’ai beaucoup aimé l’esprit Yoga. La pratique accessible à tous, axée sur la bienveillance, l’idée de ressenti corporel, de connaissance de soi, de ne pas être justement dans la compétition, même pas avec soi même. Et l’aspect relaxation, détente et bien être.

 

Lecture du moment : La danse des grand-mères

002

On m’avait parlé des livres de Clarissa Pinkola Estés et sur le moment je m’étais dit bof.

Puis un jour, j’y ai repensé et le lendemain je suis tombée dessus, en choisissant mes lectures de vacances.

C’est un très beau livre, facile à lire, pour les femmes, vieilles ou jeunes. Un livre pour toutes celles qui sont désireuses de laisser une place + grande à leur féminité sacrée.

Choisir de créer son bonheur

Le sage ne prétend pas contrôler ce qui se passe autour de lui,

il décide plutôt d’agir sur ce qui se passe en lui en choisissant ses états intimes.

Cette décision est accessible à tous.

Comme le peintre choisit les couleurs qui vont orner son tableau

pour créer harmonie et beauté,

de la même façon nous pouvons choisir les couleurs et les teintes

qui vont colorer notre existence.

C’est ainsi que l’on devient l’artiste de son bonheur.

Extrait du grand livre du bonheur

aout 2009 031

Image

Sortir de sa zone de confort

Sortir de sa zone de confort et aller à la rencontre de soi.

Sortir de sa zone de confort, lâcher un job bien payé, une place bien au chaud, pour se sentir à sa vraie place.

Sortir de sa zone de confort, prendre des risques, pour ne pas risquer de passer à côté de sa vie.

Sortir de sa zone de confort, perdre un peu liberté, gagner en responsabilités, en estime de soi.

Sortir de sa zone de confort, être en apnée, avoir peur du saut, oser, et respirer le bonheur à plein nez.

Sortir de sa zone de confort, élargir ses rêves, voir un peu + grand, parce que c’est en rêvant que les objectifs prennent forme.

Sortir de sa zone de confort, écouter son intuition, suivre la voie du cœur tout de suite, parce finalement qu’est qu’on a à part maintenant?

566