Se connecter à son enfant intérieur

Notre enfant intérieur est la part créative, spontanée, authentique de nous-même.

Pistes pour se connecter à son enfant intérieur:

+ Prendre du temps pour exprimer sa créativité et tenter de nouvelles expériences

+ Marcher pour marcher et découvrir le monde d’un oeil neuf

+ Jouer, danser, chanter, se déguiser… bref célébrer la vie,

+ Peindre ou dessiner de la main non dominante : gauche pour les droitiers, droite pour les gauchers. Le résultat ne sera pas peut être pas précis, impeccable, mais sera parfait comme ça.

+ S’émerveiller. Notre enfant intérieur, avant d’être blessé n’est que joie, émerveillement et innocence. La beauté nourrit l’âme et le coeur d’enfant .

+ Exprimer librement ses émotions: joie, mais aussi colère, tristesse par la parole, le chant, le dessin, la peinture, la sculpture, le collage.

Voir au delà de la peur

N’attache aucune importance aux critiques et au jugement des autres.

Ils traduisent leur souffrance, leur inquiétude, leurs hésitations derrière des attitudes violentes, de fausses affirmations de soi.

Parle-leur le langage des rêves, celui des émotions simples qu’ils ont perdues, si tu veux te rapprocher d’eux.

Parole amérindienne

Chemin de vie en conscience

 » Chacun de nous doit initier un chemin de vie

en pleine conscience de soi et avec compassion,

dans le but de faire aussi bien qu’il peut.

Ainsi, quoi qu’il arrive, nous n’aurons pas de regrets. »

Dalaï Lama

« Faire toujours de son mieux » c’est le quatrième accord proposé par Don Miguel Ruiz pour se libérer de la culpabilité dévastatrice et vivre de façon responsable tout en étant aimant avec soi-même.