L’alimentation en pleine conscience

J’ai pris pas mal de poids avec deux grossesses rapprochées. Ma petite à 18 mois, les kilos de la grossesse se sont envolés, mais un certain nombre de kilos de la précédente sont restés.

Je suis sensible à ce que je met dans nos assiette, à la qualité de notre alimentation. Pourtant ces trois dernières années, j’ai souvent mangé dans le stress, trop vite… trop tout simplement.

La pleine conscience avec des enfants en bas âge, avec la fatigue, les nuits trop courtes et les journées intenses c’est pas fastoche!

Maintenant qu’ils sont plus autonomes, on prend nos repas ensemble. Le temps du repas n’est pas très long, mais j’arrive à manger et apprécier mon plat!

Je n’ai pas le désir de faire de régime avec des interdictions, où tout est contrôlé, pesé, mesuré. D’ailleurs j’ai viré deux balances, celle de la cuisine et celle de la sdb, qui ne fonctionnaient plus.

Petit à petit je me reconnecte à mes sensations : faim, satiété… J’identifie les émotions fortes, l’agacement, la fatigue, qui me donnent invariablement envie (besoin?) de manger pour « tenir ».

J’ai envie de remettre mon corps en mouvement, pas dans un défi de compétition, juste me sentir belle et bien vivante.

20140812_121318

Publicités