Donne donne donne

Plus tu reçois, plus tu as à donner.

Ne retiens rien pour toi-même,

mais donne, donne et continue à donner,

et ainsi, fais de la place

pour que de plus en plus de choses te remplissent.

Plus tu te rends compte des changements en cours,

plus tu y es ouvert, plus vite ils peuvent arriver.

Ils deviennent partie de toi et tu deviens partie d’eux.

Le sol a été préparé et les graines ont été semées.

Maintenant c’est le temps de la croissance, de l’expansion et de la floraison,

et c’est cela qui est en train de se passer en ce moment.

Contemple la merveille et la beauté de tout cela.

Vois de plus en plus d’âmes s’éveiller

et devenir conscientes  de ce qui est en train d’arriver.

Il y a une extraordinaire poussée en avant.

Les voies de l’Esprit commencent à devenir une réalité vivante

pour le plus grand nombre.

Vis selon l’Esprit,

marche dans les voies de l’Esprit et deviens un avec toute vie.

Eileen Caddy

032

Le partage des idées je vote pour

Avant lorsque j’avais une idée (forcément bonne!!) j’aimais bien la garder pour moi pour pas qu’on me la pique.

Je la protégeais comme un trésor, elle m’appartenait, j’en avais l’exclusivité. Enfin c’est ce que je croyais…

Cette conception de propriété est obsolète.

Les idées flottent dans l’air, elles circulent et s’échangent.

Plus on donne, plus on fait de place en soi pour recevoir, c’est pas nouveau, l’un ne va pas sans l’autre et ça marche aussi pour les idées.

Les entreprises et entrepreneurs évoluent en matière de stratégie et de communication avec notamment les nouvelles technologies, l’information est si vite partagée (merci les blogs, réseaux sociaux etc). Pleins de modèles de réussite se basent sur le partenariat, la mise en commun de savoir, la diffusion d’information. Effet de synergie, plutôt que de bidouiller seul dans son coin.

Le propre de l’humain c’est l’autonomie et l’interdépendance dans le groupe. Rentrer, sortir, échanger, partager et co-évoluer sur la base du libre arbitre et des choix de chacun.

Ce qui diffère d’une personne à l’autre c’est l’énergie qu’elle dégage, l’empreinte identitaire.

Deux personnes peuvent proposer le même concept de service, il y a derrière une énergie différente, un savoir être qu’aucun savoir faire ne saurait égalé.

Se focaliser sur l’abondance

On me demande souvent comment faire pour attirer plus d’abondance et de prospérité.

Avant le faire, il y a l’être. Etre c’est notre essence, notre état naturel, ce que nous sommes. Nous sommes abondance. L’abondance est en nous. En prendre conscience c’est déjà un grand pas. Se connecter à notre vraie nature est une autre étape.

Concrètement, pour celles et ceux qui veulent plus d’argent, le plus simple est de commencer par donner. Donner crée un vide et appelle recevoir (nous en reparlerons…)

Travailler sur le mental, les émotions et toutes les croyances associées à l’abondance et à la prospérité, ça aide, c’est sur.

Le plus simple, pour débuter, c’est de se focaliser sur l’abondance. C’est un excellent moyen pour l’amplifier (testé et approuvé :) 

Pour se connecter à l’abondance, une balade dans la nature, est un moyen très efficace, surtout au printemps.

La nature renait, refleurit, il y a pléthore de graines, fleurs, feuilles, de pousses. L’abondance est partout,  on ne peut pas la  manquer :)

Et puis, avec un peu d’entraînement on peut facilement voir l’abondance partout, au quotidien: dans un bol de riz, à la bibliothèque, au supermarché, dans un musée, sur un parking etc etc.

Se focaliser sur l’abondance c’est voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide. Cela devient un jeu, un état d’esprit, un état d’être.

Acceptation totale & amour de soi

Facile de sourire, d’être joyeux, de s’aimer et de se féliciter quand tout roule, quand la vie est belle, le ciel est bleu.

Plus challengeant de s’accepter sans condition dans les moments difficiles, quand c’est la tempête intérieure, quand c’est le chaos émotionnel, quand on se trouve moche le matin, quand…

On aurait plutôt tendance à se juger, voire pour certains, se détester pour n’avoir pas fait ou dit ce qu’il fallait.

Et pourtant, c’est dans ces moments là, que l’on a le plus besoin de compassion, de douceur, d’amour, de bienveillance.

Inutile de chercher ailleurs qu’en nous même, comme le dit si bien Michael Brown, c’est notre job de nous aimer, et l’amour s’expérimente en donnant/recevant, pas en prenant à l’extérieur.

Dans les moments difficiles l’exercice du miroir est très efficace: se regarder et dire Je t’aime, tel(le) quel(le), maintenant, je serai toujours là pour toi. Testé et approuvé ;)