Retour en douceur

Me voilà de retour. Après deux semaines de dolce vita, de journées rythmées selon nos envies, nos états d’âme, remplies de petits rien, ceux qui font tout, ceux qui me font aimer la vie.

Pas de nostalgie, j’ai aimé chaque instant de ces vacances, et j’apprécie aussi de rentrer et de retrouver mon home sweet home avec cette énergie si caractéristique de la rentrée où tout redémarre.

Bien envie de préserver cette douceur de vivre, cette facilité à apprécier le quotidien, accueillir l’instant exceptionnel, là où il y a de la banalité.

Un retour en douceur donc, où je retrouve mes marques et où les demandes de séances reiki sont nombreuses.

J’ai plaisir à aider les autres, sur leur chemin. Beaucoup de gens, viennent me voir sans avoir de problème particulier, parce qu’ils souhaitent évoluer, changer, faire bouger les choses dans leur vie. Période de transition générale. Je suis heureuse de les accompagner. Je me sens chanceuse et privilégiée de faire ce que j’aime et de pouvoir partager ma joie et cette belle énergie avec ceux qui en ont envie.

Publicités

Dolce vita

Une carte postale d’Italie, pour vous dire qu’après plusieurs étapes, me voilà bien installée, sur la côte italienne, entre Rome et Naples.

J’aime tout de ces vacances au parfum de figues du jardin, les plus sucrées que j’ai jamais mangé, où chaque instant, rythmé par le clapotis des vagues ou le chant des cigales, n’est fait que de dolce vita.

A presto, baci!

Vacances?

Non je ne suis pas encore en congés, même si je suis déjà un peu en vacances (dans ma tête!).

Alors, être en vacances qu’est ce que c’est? Pourquoi c’est si chouette?

C’est un état d’esprit, une d’ouverture vers le monde extérieur, l’occasion de tenter de nouvelles expériences, que l’on ose pas  habituellement ou que l’on ne se permet pas, pour différentes raisons, au quotidien.

C’est l’occasion de se connecter à son enfant intérieur, de suivre ses envies, prendre le temps de vivre à son rythme, se recentrer, être à l’écoute de soi, de son corps, de ses émotions et de ses sensations, même les plus basiques: faim, sommeil, joie, envie de découverte, etc… C’est l’occasion de voir le monde qui nous entoure d’un oeil neuf et d’apprécier.

C’est un moment où l’on vit sans trop se poser de questions, laissant + de place à la créativité, à l’instinct, au ressenti.

Lorsque l’on est dans cet état d’esprit, on est plus disponible et donc nos relations avec les autres sont (comme nous!)  plus détendues et sereines.

Et puis, il y a cette notion de plaisir. Vacances = se faire plaisir.

A votre avis, peut-on cultiver cet esprit vacances toute l’année? Peut-on être se sentir en vacances tout en travaillant?