Ménage de printemps

Je profite des derniers jours de printemps pour faire mon grand ménage.

Environ deux fois par an, au printemps et à l’automne, j’ai besoin faire place nette.

Je trie, je donne, je vends, je jette ce qui doit l’être. Je redécouvre, je nettoie, j’épure, je déplace les meubles pour aspirer la poussière dessous, pour essayer une nouvelle disposition, je vide les placards, j’astique à fond.

Oh pas en une seule fois, sur plusieurs jours. J’entreprends des « petits chantiers » pour commencer et me donner du courage. Effet domino, je retourne l’appart en moins de temps qu’il ne faut pour le dire.

La beauté d’un lieu passe aussi par le vide, par l’espace. C’est ainsi que l’on met en valeur l’existant, les lignes, les courbes.  Les objets que l’on aiment tant occupent alors la juste place et l’attention qu’ils méritent.

Ce grand ménage est l’occasion de se débarrasser, sans scrupules, ni culpabilité, de ces cadeaux qui n’en sont pas, c’est à dire de ces objets lourds de sens ou qui ne me plaisent pas, qui traînent au fond d’un placard. Je pourrais ne pas les accepter du tout, ça serait une forme de respect de soi. Je n’en suis pas là. Le deal avec moi-même c’est que je ne garde pas ce qui ne me convient pas. J’ai décidé de ne plus m’encombrer avec ces objets qui supposent une quelconque contrepartie, ou qui ne me correspondent ou ne me plaisent pas tout simplement. Idem pour les relations d’ailleurs.

Pendant que j’y suis, je vire aussi tous les vieux magazines, les « au cas où » qui n’ont pas servi depuis 6 mois-un an. Si la nécessité se présente, des solutions existent pour faire face à un besoin matériel ;-)

Une fois ce grand ménage terminé, j’aère à fond et j’adore cette sensation de renouveau, cette énergie fraîche. J »ai les idées claires, je suis pleine d’entrain. Epurer son intérieur, c’est aussi une façon de mettre de l’ordre à l’intérieur de soi. Et là, un joli bouquet de fleur s’impose, comme une récompense, pour peaufiner mon œuvre!

Pour m’inspirer et me donner envie de m’y mettre, à ce fameux ménage de printemps, quelques jours avant de commencer je lis quelques passages de L’art de la simplicité de Dominique Loreau ou de Libérez votre intérieur de Karen Kingston. Deux livres dont l’énergie minimaliste est redoutable!

Publicités

4 réflexions sur “Ménage de printemps

  1. Ton article donne envie de travailler! :)
    J’aurais bien aussi envie de me débarrasser de choses offertes mais qui ne me parlent plus.
    J’ai adoré L’art de la simplicité
    Bonne poursuite!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s