En passant

Refuser la culpabilité

040

La culpabilité est un processus pernitieux qui n’apporte rien de constructif.

La culpabilité empoisonne les relations et le rapport à soi.

La culpabilté ternit, dévalorise, abîme.

Ne pas oser dire non, agir par culpabilité, j’en ai fait l’expérience, souvent, avant de me voir faire et d’accepter la responsabilité de changer. Avec les autres j’étais compréhensive, mais si dure avec moi-même! Tellement en attente d’une validation, d’une approbation. Parce que c’est ce qu’on m’a appris. Dans ma famille, la culpabilité se transmet(tait!) de mère en fille.

Et puis un jour, j’ai fait le choix d’être heureuse. De ne plus être victime. De reprendre ma vie en mains. D’etre moi. Telle quelle. De laisser plus de place à la tolérance et à la bienveillance dans ma vie, à commencer par la tolérance envers moi-même.

Ce choix d’être heureuse je le renouvelle chaque jour.

J’ai des émotions, des contrariétés parfois, des jours avec et des jours sans. Des jours de joie et des jours de peine. Je traverse des épreuves qui me font grandir et je fais des erreurs qui me permettent d’apprendre. Mais quoi qu’il en soit, le bonheur reste ma ligne de conduite, mon chemin de vie, celui que j’ai choisi.

Exit donc la culpabilité. Je la détecte et m’y refuse.

J’ai récemment eu plusieurs situations de mise à  l’épreuve où il m’a fallu être claire dans mon positionnement et ne pas rentrer dans le jeu de l’autre. Ne pas prendre la culpabilité que l’autre voudrait me refiler. Parce qu’elle ne m’appartient pas. Parce que non, je n’en veux pas.

Parce que je vis mieux comme ça! C’est mon choix et je l’assume.

Sensibilité humaine

La sensibilité s’exprime sous une myriade de formes,

sous une carapace ou à coeur ouvert

 » Les êtres sensibles sont innombrables et très différents les uns des autres.

Certains nous aident, d’autres nous blessent, 

mais parce qu’ils cherchent le bonheur et refusent la souffrance,

tous sont égaux. »

Dalaï Lama

Le bonheur et l’épanouissement professionnel, témoignage de Lilou macé

En lien avec le thème travailler en accord avec soi et ses valeurs, voilà l’ emission tv lilou diffusée en janvier dernier.

Inspirant!

Parfois se retrouver au pied du mur offre la possibilité d’explorer son potentiel créatif et de se demander  » qu’est ce que j’ai vraiment envie de faire? »

Profiter d’une épreuve pour rebondir et créer la vie dont on rêve plutôt que rêver sa vie…

Bien enraciné

« C’est une magnifique histoire qui nous dit comment l’homme peut libérer la Divinité en lui et s’exprimer à son plus haut niveau.

Il est comme l’arbre planté auprès des cours d’eau; celui là portera fruit en son temps et jamais son feuillage ne sèche; tout ce qu’il fait réussit (Ps. 1 : 3).

L’analogie est claire.

L’arbre a ses racines dans la terre et l’arbre possède à l’intérieur une sagesse subjective qui permet à ses racines d’aspirer et de s’approprier tous les éléments chimiques et nutritifs nécessaires à son épanouissement.

Ses racines s’enfoncent profondément dans le sol pour extraire l’eau vivfiante, dont il a besoin.

De la même manière, vous êtes enraciné dans le Principe de Vie, et lorsque vous vous tournez vers cet Esprit infini en vous, et que vous vous unissez mentalement et spirituellement à l’Esprit Vivant vous êtes rafraîchit, revitalisé, régénéré et inspiré de Là-Haut.

L’Arbre de Vie est en vous, et les fruits de cet arbre sont l’amour, la joie, la paix, l’harmonie, les conseils, la bonne action et l’illumination. 

Vous pouvez tirer du plus profond de vous-même tout ce dont vous avez besoin pour vivre dans le bonheur et la plénitude. »

Dr Joseph Murphy, Comment utiliser les pouvoirs de votre subconscient.

Danser avec la vie

L’instant présent est le terrain de jeu où la vie se joue.

En effet, elle ne peut se jouer nulle part ailleurs.

Une fois que vous avez fait la paix avec l’instant présent,

observez ce qui se produit,

ce que vous pouvez choisir de faire,

ou plutôt ce que la vie fait en vous.

Le secret de l’art de vivre le secret du succès et du bonheur

se résume à cinq mots:

Faire un avec la vie.

Faire un avec la vie c’est faire un avec le moment présent.

A ce moment là, vous réalisez que ce n’est pas vous qui vivez votre vie,

mais la vie qui vous vit.

La vie est le danseur, et vous la danse.

Eckart Tolle, Nouvelle Terre