Se donner le choix

En formation cette semaine, j’ai entendu plusieurs fois, lorsque l’on se présentait et évoquait nos motivations à tour de rôle « je suis là parce que je n’ai pas le choix ». 

Cette phrase entendue souvent autour de moi ces derniers temps, principalement dans le cadre d’une passivité professionnelle, me fais réagir.

Pas besoin de mettre ma cape de sauveur, je sais que chacun chemine à son rythme, sur la route qu’il créé -qu’il le croit ou non – et que c’est très bien comme ça.

Pourtant reprendre les rênes de sa vie, c’est fun et pas si compliqué. Accepter ses responsabilités ouvre bien des portes, dont la possibilité de choisir de se reconnecter à soi. L’homme a-t-il peur de sa propre grandeur, au point de brimer sa liberté ?

Sortons de cet espace de victime.

Osons laisser place au meilleur.

Recréer par la sensation

Vous pouvez provoquer un état d’être, simplement en le choisissant.

Et vous pouvez le faire n’importe quand, n’importe où.

Un état d’être est une sensation, non une action.

Cependant vous pouvez en arriver à vous sentir d’une certaine manière.

Autrement dit vous avez le pouvoir

de choisir comment vous allez vous sentir

et comment vous vous sentez en ce moment.

Messagers de Lumière, Neale Donald Walsch

Danser avec la vie

L’instant présent est le terrain de jeu où la vie se joue.

En effet, elle ne peut se jouer nulle part ailleurs.

Une fois que vous avez fait la paix avec l’instant présent,

observez ce qui se produit,

ce que vous pouvez choisir de faire,

ou plutôt ce que la vie fait en vous.

Le secret de l’art de vivre le secret du succès et du bonheur

se résume à cinq mots:

Faire un avec la vie.

Faire un avec la vie c’est faire un avec le moment présent.

A ce moment là, vous réalisez que ce n’est pas vous qui vivez votre vie,

mais la vie qui vous vit.

La vie est le danseur, et vous la danse.

Eckart Tolle, Nouvelle Terre

La décision outil de création

Le mot « Je » est très puissant, il enclenche la création. Je suis est un ordre à l’univers. La création n’est possible que dans l’instant présent. Nous nous recréons sans cesse via la pensée, la parole et l’action.

L’univers fonctionne comme une photocopieuse et nous envoie de mille et une façons le reflet de nos créations.

Nous avons une immense palette à notre service. Chacun de nous créé sa vie, son oeuvre. Certains en conscience, d’autres non. Mais nous tous, sommes créateurs dotés d’un précieux libre arbitre, qui permet de faire des choix, de les maintenir et d’en changer.

Pour créer en conscience il ne faut pas désirer, il ne faut pas vouloir, il faut choisir. Il n’y a rien de mal à désirer, simplement en désirant l’univers renvoie l’expérience de vouloir et non la satisfaction recherchée.

C’est pourquoi, quand on veut quelque chose fort fort on l’obtient rarement, jusqu’au moment où on lâche prise et on passe dans le camp des décideurs.

Une décision  ferme + une foi infaillible = toutes les créations possibles.