Grossesse, rapport à la vie, naissance

Quelques idées:

+ En théorie la femme pourrait choisir d’ovuler et l’homme d’éjaculer. En pratique, il y a du chemin à faire…

+ la grossesse fait évoluer l’âme qui s’incarne et l’âme de la femme enceinte (même si la grossesse dure quelques mois seulement)

+ la grossesse permet de se souvenir d’où l’on vient et permet de faire remonter pas mal de trucs inconscients liés notamment à l’enfance, la relation avec les parents, différentes peurs (abandon etc).

+ L’incarnation est un choix de l’âme de descendre dans la matière.

+ L’âme qui s’incarne choisit ses parents

+ Avortement ou fausse couche: choix en commun de l’expérience (à un certain niveau, souvent inconscient) entre la mère et l’enfant

+ L’accouchement: c’est le bébé qui choisi le moment et qui déclenche l’accouchement

+ Présentation par le siège: peur du bébé, envie de faire « marche arrière »

+ Beaucoup de naissances sont assez violentes pour les bébés qui passent d’un environnement aimant, chaud et doux (le ventre de la mère) au monde extérieur avec lumière forte, bruits, peu d’intimité parfois, séparation trop rapide de la mère (pour les soins qui pourraient attendre un peu etc). Ce n’est peut être pas un hasard si il y a tant de violence dans la société.

+ La naissance conditionne notre rapport au changement à chaque étape de la vie (réactivation de la mémoire)

+ Importance de communiquer avec le bébé , bien avant la naissance. Il perçoit les émotions de sa mère, de son père, il est sensible à l’environnement extérieur.

Oser vivre sa vie!

J’ai de + en + de gens  qui viennent pour des séances de Reiki car ils/elles ont besoin d’un coup de pouce, alors qu’ils/elles sont en plein changement dans leur vie.

Le nombre de « renaissances », est impressionnant.

Prise de conscience, remise en question professionnelle, volonté de redonner un sens à sa vie, d’évoluer avec ses envies, vivre tout simplement.

Changer sa vie, sortir de sa routine et de son train-train est un choix risqué.

On sait ce qu’on laisse derrière soi mais pas ce qu’on retrouve. L’inconnu fait peur. C’est pourtant ça la a vie: le changement, le mouvement, l’expérience. Celui qui désire vivre pleinement doit trouver un équilibre sans cesse renouvelé, sans savoir de quoi demain sera fait. Dans le fond, qui le sait? Alors autant vivre à fond, vivre ses rêves plutôt que rêver sa vie!

Cela implique aussi sortir de sa zone de confort. Serais-je capable de… ? Pour le savoir, il faut se lancer. Dans un premier temps on voit les « impossibles », ensuite on trouve des solutions. Derrière chaque difficulté se cache une opportunité.

Le rapport au travail semble bien évoluer, souvent la remise en question d’un mode de vie passe par une reconversion ou un ajustement de l’activité professionnelle. Travailler moins, différemment, vivre plus, profiter davantage, gagner sa vie en se faisant plaisir. On dirait bien que la conscience collective évolue en ce sens.

Je suis heureuse de le voir dans mon quotidien et de contribuer, à mon niveau, notamment grâce au Reiki, à l’épanouissement de celles et ceux qui ont choisi de faire ce chemin jusqu’à Soi.

Qui a piqué mon fromage?

Le docteur Spencer est l’auteur mondialement connu de best -sellers qui ont aidé des millions de personnes à découvrir les moyens tout simples de profiter de la vie, avec plus de succès et beaucoup moins de stress.

 Qui a piqué mon fromage est l’histoire  édifiante  de deux tout petits hommes, les « minigus » Polochon et Baluchon, et de  deux souris, Flair et Flèche, qui évoluent dans un labyrinthe.  

Les quatre compères  se repaissent de fromage tous les jours, à un endroit précis du dédale. Mais un beau matin, leur fromage vient à disparaître. Cette épreuve prendra les uns au dépourvu… et sera surmontée avec brio par les autres.

Le fromage symbolise les objectifs personnels que chacun se fixe. Le labyrinthe représente le cadre de notre quête – le couple, le foyer, l’entreprise ou la société. Et les quatre personnages incarnent, chacun à sa mesure, une part de nous-même.

Cette fable souriante vise à chasser nos peurs, nos inhibitions et nos préjugés face au changement. Elle nous incite à l’anticiper, à le dédramatiser, et même à nous en réjouir.

La grande surprise que nous réserve cet étonnant récit est que, en la matière, les êtres humains ont beaucoup à apprendre des rongeurs!

Un livre inspirant, marrant et puissant, à découvrir et à offrir.